Acceuil

France 1995-1999

Info Générale
- Introduction 
- Biographie 
    Estampes Philat.
- Meill. Ouvriers France
- Concours 
- Oeuvres Privées 
    Estampes Privées 
    Estampes Fantasie 
- Non Emis 

Pays 
-
Andorre 
- Côte d'Ivoire 
- France 1984-1989 
- France 1990-1994 
- France 1995-1999 
- France 2000-2005 
- France 2006-2010 
- Mali 
- Monaco 1986-1989 
- Monaco 1990-1994 
- Monaco 1995-1999 
- Monaco 2000-2005 
- Monaco 2006-2010 

DOM et TOM
- Nouvelle Calédonie 
- Polynésie Française 
- St.-Pierre & Miquelon 
- TAAF 1997-2000
- TAAF 2001-2005 
- TAAF 2006-2010 
- Wallis & Futuna 

Mixte 
-
Répertoire 
- Liens Utils 
- L'Auteur

 

Pierre Paul Prud'hon (1758-1823) ètait un peintre français dont l'expression des émotions dans les dessins présageait le style romantique. Né à Cluny, il a reçu sa formation à Dijon, Paris et Rome. Il ètait immensément influencé par le style ombré des artistes de la Renaissance -- Léonard de Vinci, Raffaello Sanzio et Antonio Allegri (Le Corrège) -- ainsi que par la sculpture néoclassique de l'artiste contemporain Antonio Canova, avec qui Prud'hon forma une amitié à Rome.  Prud'hon gagna reconnaissance publique pour les illustrations pour livres publièes par la maison d'èdition française Didot, ainsi que pour ses dessins pour la papeterie officielle du gouvernement français. Ensuite Napoléon lui nomma peintre et décorateur de la cour, où l'artiste eut énorme succès pour son portrait de l'Impératrice Joséphine (1805, Musée du Louvre, Paris). 

Il produisit un nombre de dessins allégoriques, dont les plus célèbres sont "La Justice et la Vengeance Divine poursuivant le Crime" (1808, Louvre), et "Vénus et Adonis" (1812, Collection Wallace, Londres). 

En 1816 Prud'hon devint membre de l'Académie des Beaux-Arts. Dans l'époque de la peinture néoclassique française dominée par le style sévère de la sculpture de Jacques Louis David, le traitement délicat de la forme humaine de Prud'hon et son usage du clair-obscur était distinctif. 

  • France 1995. Prud'hon: Epure pour "Le Rêve du Bonheur". 

France 1995. Pierre Prud'hon. Study for the Dream on Happiness

En 1995 la France a célébré l'inauguration du Pont de Normandie, un véritable chef-d'ouvre de l'ingénierie, et le timbre émis pour l'évènement est impressionnant. Le dessin est par Véret Lemarinier, et la gravure délicate offrant une impression magnifique du grandeur de la construction et des câbles de soutien est par Pierre Albuisson. 

France 1995. The Normandy Bridge

  • France 1995. Le Pont de Normandie. 

Jean Giono (1895-1970) était un écrivain français, né à Manosque. A l'âge de 19 ans il s'engage à l'Armée terre française et prit part activement pendant la Première Guerre Mondiale. Ensuite, en 1931, il décrit les horreurs de guerre dans "Le grand troupeau" et en 1937 il expose son pacificisme dans "Refus d'obéissance". Giono utilise son pays natal, Provence, comme lieu principal pour ses romans, dont la plupart concernent la relation entre l'homme et la terre, par example, "Les vrais richesses" (1936). Entre autres titres dans l'ensemble de son oeuvre on trouve "Colline" (1936), "Regain" (1930), et "Le hussard sur le toit" (1951). 

En 1995 la France a célébré l'anniversaire de sa naissance avec le timbre au-dessous à droite, dont le dessin est par Girard, et la gravure par Pierre Albuisson. L'image à gauche, une des premières gravures privées (en manière noire) d'Albuisson, reflète prècisement sa manière de lier le paysage au portrait, afin de crèer une synergie qui expose les sentiments de la personne peinte.  

Pierre Albuisson's private engraving "In the Footsteps of Giono" France 1995. Centenary of Jean Giono
  • Document philatélique de Provence pour accompagner le timbre de Jean Giono. "Suivant le chemin de Giono, percevant ses écrits, découvrant la montagne, l'héberger du vieux pasteur" ... [Pierre Albuisson]. 
  • France 1995. Centenaire de Jean Giono. Dessin par Girard, gravure par Pierre Albuisson. 

France 1996. Gallo-Roman Bronze Statue

Le Musée historique et archéologique d'Orléans abrite une des plus prestigieuses collections de bronzes gallo-romains.Ces collections renferment en particulier des sculptures d'animaux, et deux ensembles de statues de bronze.  

La première série consiste des figurines stylisées au nu ou habitées dans le style typiquement gallique.  

L'autre série renferme des petits dieux latins produits à Rome dans nombreux ateliers du jour.

En 1996 la France a émis ce timbre commémoratif de cette collection. 

  • France 1996 : Bronze gallo-romain. 

France 1997. Sablé-sur-Sarthe France 1997. Design for the stamp "Salbé-sur-Sarthe", bearing  Albuisson's monogram signature.
  • France 1997. Sablé-sur-Sarthe.  Un beau timbre délicatement gravé, représentant une petite ville provinciale française.

  • France 1997. La maquette pour ce timbre, portant en monogramme la signature de Pierre Albuisson  inspiré par Albrecht Dürer (voir la Page d'Accueil).  Le dessin du timbre est une rencontre heureuse, celle d'un merveilleux graveur et d'un morceau de ville posé sur l'eau de la Sarthe qui emprisonne les reflets du château, des façades, des moulins, un ciel clair et les arches d'un pont qui n'a pas de nom. 

France 1998. Philatelic Document, depicting St. Bernard, complementing the stamp of "Abbaye de Citeaux", issued 1998.

 

France 1998. Cistercian Monastery "Abbaye de Citeaux" in the Burgundy Area

Ferdinand-Victor-Eugène Delacroix est né le 26 avril 1798 à Charenton Saint-Maurice, tout près de Paris, et il reçut sa première formation artistique dans l'atelier du peintre français Pierre Guérin.

Cette formation fut dans le style formal néoclassique du peintre français Jacques-Louis David, mais Delacroix fut également fortement influencé par le style opulent et plus pittoresque des artistes antérieurs comme le flamand Peter Paul Rubens et l'italien Paolo Veronese. 

Il assimila aussi l'ésprit de son contemporain compatriote Théodore Géricault, dont les premières oeuvres illustrent la violence, l'amour de la liberté, et le romanticisme naissant des années turbulentes après Napoléon. 

  • Un document philatélique - un superbe portrait de Delacroix - que complément la peinture de Delacroix au-dessous.  La gravure est de Pierre Albuisson.  Scan © Pierre Albuisson. 

Pierre Albuisson's private engraving of Eugène Delacroix

Delacroix était le dominant peintre romantique français durant toute sa vie.  En 1832 il décida de faire un long voyage au Maroc et en Algérie, un voyage que lui fournit de sujets pour une centaine de toiles vibrantes.  

Entre 1838 et 1847 il reçut des commandes publiques pour des grands projets, dont la décoration du Salon du Roi du Palais-Bourbon et celle du Palais du Luxembourg.  Deux autres commandes publiques consistèrent la décoration du plafond central de la Galerie d’Apollon au Louvre et ce de la Chapelle des Saints Anges de Saint-Sulpice. 

France 1998. Delacroix: "The Crusaders entering Constantinople".

Plusièures de ses oeuvres ultérieures, en particulier ceux avec des animaux, des scènes de la chasse, et des sujets marins, sont superbes, mais autres toiles de la période montrent une certaine sécheresse d'exécution et un manque d'inspiration.

En outre Delacroix illustra des oeuvres de William Shakespeare, de l'écrivain écossais Sir Walter Scott, et de l'allemand Johann Wolfgang von Goethe. 

  • France 1998.  A l'occasion du bicentenaire de la naissance de Delacroix, la France a émis ce timbre avec la peinture "L'Entrée des Croisés à Constantinople" par l'artiste. 

Stéphane Mallarmé (1842-1898) ètait un poète français et un des initiateurs du mouvement symboliste. Il est né à Paris et reçut sa formation au Lycée de Sens. Pendant une période où il donnait des classes d'anglais au Lycée Fontanes à Paris, Mallarmé traduisit des oeuvres littéraires anglaises, en particulier en 1888 les poèmes de l'écrivain américain Edgar Allan Poe. Il utilisa la suggestion comme fondement de sa poésie antiréaliste et fit du sombolisme un impressionisme littéraire. Ses poésies et proses sont caractérisées par une qualité musicale, un grammaire expérimentale, et une forme de pensée en même temps raffinée et allusive jusqu'à l'incompréhensible. Mallarmé était bien célébré pour sa conversation, laquelle était aussi cohérente que ses écrits étaient grimoires.  

A ses salons du mardi, Mallarmé exprimait des opinions critiques sur la littérature, les beaux-arts et la musique, lesquelles stimulaient beaucoup les efforts créatifs des écrivains français du genre symboliste, ainsi que des artistes et compositeurs de l'école impressioniste développée durant les dernières années du XIXè siècle, et que préconsisait la spontanéité au lieu de la formalité dans la composition.
  • France 1998. Stéphane Mallarmé. Conception par Véret Lemarinier et gravure par Pierre Albuisson.

France 1998. Stéphane Mallarmé

Frédéric François Chopin (1810-1849), compositeur et pianiste polonais de l'école romantique, est consideré le premier des compositeurs de musique pour le piano.  Fryderyk Franciszek Chopin est né à Zelazowa Wola le 1er mars 1810 au centre de la Pologne d'un père né en France et d'une mère polonaise et préférait le nom français Frédéric. Il commença son éducation musicale à quatre ans à Varsovie.  Ensuite il étudia l'harmonie et le contrepoint à l'Ecole de Musique de Varsovie, principalement avec Joseph Elsner.  Chopin fut aussi un compositeur précoce -- la première de ses compositions à être publiée fut en 1817, et en 1829 il donna ses premiers concerts de piano à Vienne òu il habitait les deux prochaines années. 

Après 1831, à l'exception de courtes périodes d'absence, Chopin demeura à Paris, où il gagna grande estime comme pianiste, enseignant de musique et compositeur. En 1837 il tomba fou amoureux de lècrivaine française George Sand (voir la prochaine page). 

France 1999. Frédéric Chopin

En 1838 Frédéric commença a souffrire de tuberculose cronique. George Sand lui soignais en Majorque et en France jusqu'à ce que les différences continues terminèrent en séparation en 1847. 

Dorénavant son activité musicale se limita à des concerts en 1848 en France, en ècosse, et en Angleterre, et sa vie prit fin tragiquement à l'âge de 39 ans. 

  • France 1999.  Frédéric Chopin. Dessin par Heidrich et gravure par Pierre Albuisson. 

Haut de la page

Sources et liens:  


Réalisation juin 2005. Revisé 10-feb-2007
Copyright © Ann Mette Heindorff & Pierre Albuisson 
Tous Droits Réservés

Homepage Heindorffhus

Pierre Albuisson's Engravings